L’Oklahoma

Le nom "Oklahoma" vient de la langue des Choctaw, peuple qui s’installa vers 1830. "Okla" signifie "les gens" et "homa" les "rouges".

1. Repères historiques

L’Oklahoma fut découvert en 1541 par l’explorateur espagnol Coronado. Le territoire est alors peuplé de tribus indiennes comme les Osages, les Kiowas, les Apaches et les Comanches.

En 1682, l’Oklahoma fut annexé avec la Lousiane par Cavelier de la Salle.

En 1803, l’Oklahoma fut vendu aux Etats Unis en même temps que la Louisiane. Il devint une réserve indienne dans les années 1830, lorsque les indiens, chassés du sud-est des Etats Unis, vinrent s’y installer. Après la guerre civile, les anglo-saxons colonisèrent progressivement le territoire.

L’Oklahoma devint le 46ème Etat de l’Union en 1907.

Comme tous les Etats américains, l’Oklahoma possède 4 symboles :

fleur : mistletoe

hymne : "Oklahoma !"

arbre : "Redbud"

oiseau : "Scissor-Tailed Flycatcher"

2. Données générales

Langues : Anglais

Capitale administrative : Oklahoma City

Superficie : 181 195 km2 – 20ème Etat des Etats-Unis par la taille

Population : : 3 751 351 habitants (US Census 2010) – 28ème Etat par la population.

Principales villes :

Oklahoma City : 579 999 habitants. M. Mick Cornett est maire d’Oklahoma City depuis 2004. Il a été réélu en 2010 pour un troisième mandat.

Tulsa : 391 906 habitants. Dewey F. Bartlett, Jr est maire de Tulsa. Il a été élu le 10 novembre 2009.

Démographie :

Anglo-saxons : 68.7%, Afro-américains : 7.3%, Indiens d’Amérique : 8.2%, Hispaniques : 8.9%, Asiatiques : 1.7%, Autres : 5.2%
L’Oklahoma est l’Etat américain où la proportion d’Indiens d’Amérique est parmi la plus élevée. A l’inverse, les autres minorités sont nettement moins représentées, rapportées à la moyenne nationale.

3. Situation politique

L’Oklahoma est un Etat très conservateur. Les candidats démocrates sont par conséquent davantage modérés, sous peine de ne pouvoir y être élus.

Le gouverneur

Le gouverneur démocrate Brad Henry ne pouvant se représenter en 2010, différentes personnalités étaient candidates à sa succession. Le poste est finalement passe aux mains des républicains avec l’élection de Mary Fallin, représentante de l’Oklahoma à la Chambre fédérale. Celle-ci remporte les élections avec près de 61% des voix face à la démocrate Jari Askins, alors Lieutenant-gouverneur de l’Oklahoma qui n’obtient que 39% des suffrages. C’est la première fois qu’une femme est élue au poste de gouverneur en Arkansas.

Les chambres locales

Les démocrates ont eu le contrôle de la législature de l’Oklahoma jusqu’en 2004. Les républicains gagnent la majorité à la Chambre cette année-là pour la première fois en 80 ans, et obtiennent la majorité au Sénat deux ans plus tard. De ce fait, les Républicains contrôlent intégralement le pouvoir législatif local.

Suite aux élections de novembre 2012, le Parti républicain confirme largement sa majorité dans les chambres locales. Les républicains gagnent ainsi huit sièges à la Chambre des représentants et six sièges au Sénat de l’Oklahoma. La Chambre des Représentants est désormais composée de 70 républicains et de 31 Démocrates. Au Sénat, la composition est de 36 républicains contre 12 Démocrates soit un gain de 4 sièges pour les Républicains.

Les délégations au Congrès fédéral

Au Sénat fédéral, les Républicains Jim Inhofe et Tom Coburn représentent l’Oklahoma. Tom Coburn, qui obtient son premier mandat en battant le démocrate Brad Carson en 2004 avec 53% des voix, a été très facilement réélu en 2010 pour son second et dernier mandat en remportant 70% des suffrages contre 26% pour le démocrate Jim Rogers. Lors des élections du 4 novembre 2008, Jim Inhofe, en poste depuis 1994, a battu le Démocrate Andrew Rice, avec 57% des voix.

Pour la première fois depuis 2000, la délégation à la Chambre des Représentants comptera 5 Républicains. Le seul démocrate, Dan Boren, ne s’est pas représenté en 2012 et sera remplacé par un Républicain, Markwayne Mullin.

L’élection présidentielle de 20012 en Oklahoma
Mitt Romney a recueilli 68 % des suffrages, alors qu’Obama ne reçoit que 33 % des voix. McCain avait obtenu 65% des voix dans cet état en 2008.

4. Situation économique

PIB de l’Etat

Le produit intérieur brut (PIB) s’élevait à 154 966 millions de dollars en 2011. Le taux de chômage en septembre 2012 était de 5,2 % de la population active. Le coût de la vie en Oklahoma est l’un des plus faibles du pays (à titre de comparaison, vivre à Los Angeles coûte 52% plus cher que vivre à Oklahoma City).

Les différents secteurs

Economie historiquement agricole et minière, l’Oklahoma s’est ensuite tournée vers les industries manufacturières et de services à la suite du contre-choc pétrolier.

Le secteur primaire

L’Oklahoma se place au 2nd rang national pour la production de blé d’hiver, au 3ème rang pour la production de noix de pécan et au 4ème rang pour l’élevage (qui représente à lui seul plus des deux tiers des revenus du secteur primaire). C’est également un important producteur de coton, de soja, de graines de sorgho, de maïs et de cacahuètes.

L’Oklahoma est aussi le 3ème producteur de gaz naturel, le 6ème producteur de pétrole, le 5ème producteur de gypse et le 1er producteur d’iode des U.S.A.

Le secteur secondaire

L’industrie manufacturière, qui représente plus de 15% du P.I.B., continue de progresser surtout dans le secteur des biens d’équipement. Les industries les plus importantes sont celles de l’outillage, de la métallurgie et de l’industrie électrique et électronique.

Le secteur tertiaire

Le secteur tertiaire, moteur de la croissance nationale, s’organise autour des services de la santé, du commerce de détail, des transports, des assurances et des services financiers. Le secteur des services représente aujourd’hui 65% de l’économie de l’Etat.

Les infrastructures sont largement développées avec 20 000 kilomètres de routes, 6 500 kilomètres de voies ferrées, 700 kilomètres de voies maritimes (deux ports fluviaux, Tulsa & Muskogee) et deux aéroports desservis par douze compagnies.

Internationalisation et échanges commerciaux

En 2011, la valeur des exportations de l’Oklahoma s’est élevé à 6 122 millions de dollars. L’Etat se classe en 36ème position des Etats américains exportateurs.

L’économie de l’Oklahoma est encore faiblement internationalisée : l’Oklahoma est le 33ème Etat exportateur des Etats-Unis. On ne compte qu’une soixantaine de filiales d’entreprises étrangères implantées dans l’Etat.

Les exportations de l’Oklahoma vers l’Europe atteignent 933,4 millions de dollars soit 18,5% des exportations de l’Oklahoma.

Profil socio-économique de l’Etat

En 2011, le revenu moyen par habitant est de 37,679$ contre 41,560$ au niveau national.
15, 3 % de la population vit sous le seuil de pauvreté, contre 13,8 % en moyenne nationale.

. Taux de chômage de l’Etat : 5,2% (septembre 2012)

5. Culture et éducation

Principales universités

Il existe au total 43 établissements d’enseignement supérieur dans l’État. Les deux plus grandes universités publiques sont l’Université d’Oklahoma (30 000 étudiants) et l’Oklahoma State University–Stillwater (33 000 étudiants). Chacune possède un campus principal et des antennes régionales. L’Université d’Oklahoma City (3 800 étudiant), l’Université Oral Roberts et l’Université de Tulsa (4 187 étudiants) sont les principaux établissements privés.

L’Oklahoma possède 11 universités publiques régionales. La Northeastern State University est la deuxième institution d’enseignement supérieur fondée à l’ouest du Mississippi (1851) et possède la seule école d’optometrie de l’Oklahoma et le plus important effectif d’étudiants amérindiens du pays.

Principales institutions culturelles

L’Oklahoma possède plus de 300 musées. Le Philbrook Museum de Tulsa est considéré comme l’un des 50 meilleurs musées des États-Unis et le Sam Noble Oklahoma Museum of Natural History à Norman est l’un des plus grands musées universitaires. Les collections de Thomas Gilcrease sont exposées au Gilcrease Museum de Tulsa, qui abrite également la plus grande collection d’art de l’Ouest américain. L’Oklahoma City Museum of Art est célèbre pour ses collections de Dale Chihuly, les plus importantes du monde ; le National Cowboy and Western Heritage Museum à Oklahoma City expose des objets sur la conquête de l’Ouest. Le Sherwin Miller Museum of Jewish Art de Tulsa possède la plus grande collection judaïque du Sud-Ouest des États-Unis.

6. Présence et image de la France

La Communauté française

192 français sont inscrits au registre. Ils étaient 185 en 2010 et 2011.

Intérêts économiques français

Rang de la France comme fournisseur de l’Etat

En 2011, le montant des importations de l’Oklahoma en provenance de France a atteint 68 millions de dollars, soit 0,6% des importations totale de l’Etat plaçant la France au 13ème rang des fournisseurs. Les produits métalliques transformés occupent la première place (26%) suivis des produits informatiques et électroniques (16%) tout juste devant les machines (15%).

Place de la France parmi les clients de l’Etat

La France a pour sa part cette année-là importé de l’Oklahoma des biens d’une valeur totale de 36,8 milliards de dollars (0,6% des importations françaises), dominés par les machines non électriques (38%) suivies des équipements de transport (19%). La France est le 28ème client de l’Oklahoma.

Nombre des entreprises français présentes dans l’Etat

La France est de loin le premier investisseur étranger en termes d’investissements directs avec un stock de 0,89 milliard de dollars devant le Canada et l’Allemagne. Plus d’une centaine de filiales d’entreprises françaises sont implantées dans cette région. Cela représente 6 400 créations d’emplois. Le principal secteur représenté est celui des transports (Dassault Falcon Jet, Michelin, Thales).

Chambre de commerce franco-américaine

La Chambre de Commerce franco-américaine de Dallas suit les questions commerciales ayant trait 1a l’Oklahoma.

Présence française et activité consulaire

Consul honoraire : M. Grant Moak (Oklahoma City)

Alliances françaises : Il en existe une à Oklahoma City et une à Tulsa.

Jumelages : Plusieurs jumelages très actifs existent en Oklahoma

TULSA – AMIENS

Un accord de jumelage a été signé entre les deux villes en 2005 mais le lien entre elles date d’une vingtaine d’année. L’école élémentaire internationale Eisenhower à Tulsa a été le moteur de ce partenariat entre Tulsa et Amiens, avec une section d’immersion en français et des échanges réguliers avec les écoles d’Amiens. Le succès de ces échanges scolaires a abouti à la signature, en 2007, d’un accord entre le département de l’éducation de l’Oklahoma et l’académie d’Amiens. Grâce à cet accord, 22 écoles sont partenaires (des lycées, collèges, écoles élémentaires, culinaires et techniques) et les nouvelles technologies telles que Skype ou la vidéo conférence sont utilisées pour des classes avec des élèves des deux villes. UPJV - ESC Amiens – l’université de Tulsa sont aussi partenaires et il existe également un jumelage des barreaux d’Amiens et d’Oklahoma.

NORMAN – CLERMONT FERRANT
Les villes de Clermont-Ferrand (Auvergne) et de Norman (Oklahoma) ont célébré le 17 juin dernier leurs seize ans de jumelage. Les deux villes ont développé des liens étroits qui s’illustrent notamment par de nombreux échanges universitaires. Clermont et Norman ont également pour projet de mettre en place des échanges entre les enfants souffrant du cancer. En l’honneur de ce jumelage, Clermont-Ferrand vient d’achever l’aménagement d’un square de 8000m2 qui porte le nom de Norman.

PAWHUSKA - MONTAUBAN

Le hasard de l’histoire est à l’origine du rapprochement de ces deux villes au début du 19ème siècle, des européens ont emmené des indiens Osages (vivant dans le nord est de l’Oklahoma) pour les exhiber en France comme des curiosités. Certains d’entre eux sont arrivés démunis à Montauban. Le maire et le curé de la ville ont réussi à trouver les fonds nécessaires à leur retour à Pawhuska. Ce lien d’amitié ancien s’est traduit dans les années 70 par un accord de jumelage entre les deux villes, une délégation d’une quarantaine d’habitants de Montauban est venue à Pawhuska. Chaque année plusieurs familles de Montauban viennent passer l’été à Pawhuska. Une rue Osage et une place Pawhuska symbolisent à Montauban cette amitié indéfectible entre les deux villes.

Dernière modification : 30/06/2015

Haut de page