L’Arkansas

1- Repères historiques

L’Espagnol Hernando de Soto est le premier européen connu à avoir visité le territoire qu’on appelle aujourd’hui l’Arkansas. Les Français Marquette et Joliet, en 1673, puis Cavelier de la Salle, en 1682, l’ont exploré à leur tour. L’Arkansas fut une terre française jusqu’en 1763, puis de 1800 à 1803, après un intermède espagnol. Il fut cédé aux Etats Unis en 1803, devint indépendant en 1819 et entra dans l’Union (25ème Etat) en 1836.

L’histoire récente de l’Arkansas est marquée par l’élection de Bill Clinton, ancien gouverneur de l’Arkansas, à la présidence des Etats Unis en 1992 et réélu en 1996.

Comme tous les Etats américains, l’Arkansas possède 4 symboles :

fleur : apple blossom (fleur de pommier)
hymne : "Arkansas"
arbre : pine (pin)
oiseau : mocking bird (le moqueur)

2- Données générales

Langue : Anglais

Capitale administrative : Little Rock

Superficie : 137 600 km2 – 27ème Etat par sa taille

Population : 2 915 918 habitants (US Census 2010) – 32ème Etat par sa population.

Principales villes :
Little Rock : 193 524 habitants – Maire : Mark Stodola
Fort Smith : 86 209 habitants
Fayetteville : 73 580 habitants
North Little Rock : 62 304 – Maire : Patrick Henry Hays
Rogers : 55 964 habitants
Texarkana : 30 087 habitants

Démographie : Anglo-saxons : 74,5 %, Afro-américains : 15,3%, Hispaniques : 6.4 %, Asiatiques : 1,2 %, Autres : 2.6%

L’est de l’état est formé par les plaines du Mississipi, régions productrices de coton tandis que l’Ouest est occupé par les monts Ouachita et Ozark ; le centre fait partie des grandes plaines céréalières.

3- Situation politique

L’Arkansas est un Etat traditionnellement démocrate mais lors des élections de 2012, les Républicains ont pris le contrôle des deux chambres locales . Certains de ses représentants ont occupé les devants de la scène politique nationale comme Bill Clinton ou le Sénateur démocrate, très libéral, Dale Bumpers en poste pendant 24 ans.

L’exécutif et le gouverneur

En novembre 2006, le démocrate Mike Beebe est facilement élu gouverneur face au républicain Asa Hutchinson, pourtant soutenu par Georges W. Bush. Candidat à sa propre succession en 2010, il est réélu avec 64% des voix face au républicain Jim Keet, ancien Sénateur de l’Etat de l’Arkansas.

Les élections de 2010 marquent une avancée spectaculaire des républicains sur le devant de la scène politique de l’Arkansas. Ainsi, c’est le républicain Mark Darr qui remporte la fonction de Lieutenant-gouverneur, battant son adversaire démocrate Shane Broadway.

Les chambres locales

Les démocrates ont perdu leur majorité dans chacune des Chambres pour la première fois depuis 130 ans lors des élections de 2012. A la Chambre des Représentants, les Républicains l’emportent avec 50 sièges contre 48 pour les Démocrates et un Vert. Au Sénat également ; les Républicains l’emportent avec 21 sièges contre 13 (un siège est encore à pourvoir).

Les délégations au Congrès fédéral

Deux sénateurs représentent l’Arkansas : Mark Pryor – démocrate élu en 2008 et John Boozman – républicain, élu en 2010. Chaque sénateur est élu pour un mandat de 6 ans.

Suite aux élections de 2012, l’ensemble de la délégation (4 membres) sera Républicaine. Le Parti Républicain s’est beaucoup investi dans cette campagne électorale et les fonds reçus ont permis à Rick Crawford, Tim Griffin et Tim Womack de conserver leurs sièges. Le seul démocrate, Mike Ross, ne s’est pas représenté et a permis au Républicain Tom Cotton de remporter le district 4 contre Gene Jeffress, avec le soutien du Tea Party.

Elections présidentielles de 2012

En Arkansas, Romney a été choisi par 60,5% de l’électorat contre près de 37% pour Obama lors des élections du 6 novembre 2012.

4- Situation économique

PIB de l’Etat
En 2011, le produit intérieur de l’Etat de l’Arkansas s’élève à 105 846 millions de dollars représentant 0,7% du PIB américain.
_

Les secteurs clés

Autrefois un grand producteur de coton (aujourd’hui 3ème producteur parmi les Etats américains), l’Arkansas a diversifié son secteur primaire avec la culture du riz (1er Etat producteur) et du soja, l’élevage de volailles (2ème Etat producteur) et la pisciculture (poisson-chat). En 2008, les exportations agricoles représentaient 918 Mds USD.

L’industrie de l’Arkansas est fondée sur l’exploitation de ressources minières (pétrole, gaz, brome, bauxite), l’exploitation forestière et l’industrie papetière ainsi que diverses autres activités dans les secteurs de la construction électrique, de l’automobile et de la construction aéronautique.

Les industries manufacturières de l’agro-alimentaire, du bois et de la construction électrique ont su prendre appui sur les réserves en ressources primaires pour nourrir leur expansion encore d’actualité si bien qu’elles représentent désormais 22% du PIB et comptent 21% de l’emploi local. Cette tendance est néanmoins à la baisse.

A partir des années 1980, deux éléments ont engendré une transformation de l’économie de l’Etat. D’une part, la diversification a entraîné un développement industriel dans les plastiques, l’électronique, le métal et les transports (équipement). D’autre part, à la fin des années 1980, la croissance des activités tertiaires a véritablement participé à la diversification de l’économie de l’Etat.

Au cours des années 1990, l’économie s’est principalement tournée vers les industries émergentes, comme l’électronique, les technologies de l’information ou la biotechnologie.

On remarque également l’implantation, entre Bentonville et Fayetteville, des sièges de trois grandes firmes américaines : WalMart, première chaîne mondiale de grande distribution (qui regroupe autour du siège de Bentonville – où le fondateur Sam Walton gérait en 1962 une petite épicerie de campagne- plus de 25 000 bureaux de représentation de ses fournisseurs), Tyson (1er producteur/transformateur de volaille et déjà l’un des premiers pour la viande bovine avec l’ambition d’accéder à la première place) et le transporteur routier J.B.Hunt qui détient la 2ème plus importante flotte de poids lourds aux Etats-Unis.

Principaux partenaires commerciaux

En 2011, la valeur des exportations de l’Arkansas s’est élevé à 5 607 millions de dollars. Les principaux clients sont le Canada, le Mexique, la Chine, la Suisse et le Japon. L’Arkansas compte 1 383 sociétés engagées à l’exportation dont 76% de PME. L’Etat se classe en 36ème position des Etats américains exportateurs.

Profil socio-économique de l’Etat

En 2011, le revenu moyen par habitant est de 33 740$, contre 41 560$ au niveau national.
18,8 % de la population vit sous le seuil de pauvreté, contre 15,3 % en moyenne nationale.

Taux de chômage de l’Etat : 7, 1 % (2012)

5-Données culturelles et éducatives

Principales universités

University of Arkansas System (publique) regroupent 6 universités et 52,234 étudiants. Arkansas State University System (publique) comptent 4 universités et 21,783 étudants.
University of Central Arkansas ( publique) a 11.444 étudiants.
Harding University (privée) a 6,748 étudiants.

Principales institutions culturelles

L’une des plus imposantes collections d’art des États-Unis a élu domicile, depuis le 11 novembre 2011, dans un tout nouveau musée, qui ne se situe ni à New York, ni à Washington, mais dans la petite ville de Bentonville dans l’Arkansas (sud des États-Unis), à proximité du siège social de Wal-Mart.
Le Crystal Bridges Museum of American Art d’Alice Walton, héritière de la plus grande chaîne de supermarchés des États-Unis, regorge d’oeuvres majeures d’artistes allant d’Alexander Calder à Claes Oldenburg.
Le musée dispose de grandes oeuvres d’art, et d’un panorama de l’héritage culturel américain, allant d’oeuvres coloniales à des pièces contemporaines. En résumé, il donne à voir des portraits du président George Washington, des oeuvres du 19e siècle signées John Singer Sargent ainsi que des représentations de Dolly Parton par l’artiste pop Andy Warhol.

6- Présence et image de la France

Communauté française

182 français résident en Arkansas et la plupart à Little Rock.

Consule honoraire : Béatrice Moore (Little Rock)

Intérêts économiques français

En 2011, le montant des importations de l’Arkansas en provenance de France a atteint 1,4 milliards de dollars, soit 19,5% des importations totale de l’Etat plaçant la France au 2ème rang des fournisseurs. Les équipement de transport occupent de très loin la première place (95%) et s’expliquent par la présence à Little Rock de l’usine de Dassault Falcon Jet.

La France a pour sa part cette année-là importé de l’Arkansas des biens d’une valeur totale de 168 millions de dollars (3% des importations françaises), dominés là encore par les équipement de transport (76%) suivis à égalité des produits chimiques et des appareils industriels (7%).

La France est de très loin le premier investisseur étranger en termes d’investissements directs avec un stock de 1,1 milliards de dollars devant le Japon et le Royaume-Uni. Si l’on dénombre seulement une vingtaine de filiales d’entreprises françaises implantées dans cette région, le nombre de création d’emplois en résultant est significatif avec 5 400 postes. La présence à grande échelle de Dassault y est pour beaucoup.

Coopération culturelle, éducative et universitaire

Les relations culturelles et scientifiques avec l’Arkansas se nouent essentiellement au sein des universités. Il existe plusieurs Clubs français dont le Cercle français de l’ Université du " Central Arkansas", à Conway et le Club français de la "Southern Arkansas University" à Magnolia.

Notre principal partenaire local est L’American Association of Teachers of French (AATF). L’Arkansas possède une antenne régionale AATF.

Dernière modification : 30/06/2015

Haut de page