Les énergies renouvelables au Texas

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le Texas, toute proportion gardée, est un géant de l’énergie éolienne aux Etats-Unis. En 2012, seulement 4,1% de toute l’énergie consommée au Texas provenait de sources renouvelables. Mais cette proportion est en augmentation rapide depuis quelques années. La répartition actuelle fait la part belle à l’éolien qui s’adjuge 79% tu total, suivi par les biocarburants (19%) et la biomasse (17% chacun). Le potentiel hydrique du Texas étant faible, l’hydraulique ne représente que 1% du secteur devant la géothermie à 0,9%. Enfin le solaire est encore quasi inexistant avec 0,2%.

Aujourd’hui, le Texas se positionne donc à la première place aux Etats-Unis en termes de production de biocarburants et de capacité installée éolienne.
JPEG

Un réseau électrique indépendant du réseau national
Le Texas a la particularité d’être quasi indépendant du reste des Etats-Unis pour la production, la transmission et la distribution d’électricité. A l’exception de quelques zones frontalières reliées pour des raisons pratiques et techniques à des Etats voisins, il a rarement besoin d’importer de l’énergie électrique malgré une très forte consommation par habitant (en 2009 : 55,4 kWh par personne par jour contre une moyenne américaine de 40,2). Il échappe ainsi aux contraintes fédérales et peut gérer son secteur électrique sur la base de sa propre réglementation. Depuis 1999, l’organisme à but non lucratif fondé par l’Etat de Texas ERCOT en assure le contrôle.

Pour le secteur de la production électrique non reliée au réseau d’autres Etats et régulé par ERCOT (85% du total ou 331 624 gigawatt en 2013), les statistiques indiquent que la part des renouvelables a atteint 10,9% en 2013 dont uniquement 1% pour l’hydraulique. A elle seule l’énergie éolienne représente désormais 9,9% de la production contre 77,8% pour les hydrocarbures (37,2% pour le charbon et 40,5% pour le gaz naturel) le reste relevant du nucléaire (11,6%).

Conscient que sa production électrique est encore pour l’essentiel basée sur les hydrocarbures, charbon et gaz, l’Etat du Texas a depuis les années 90 pris plusieurs initiatives pour développer les énergies nouvelles. A l’époque, il convenait de réduire la dépendance de l’Etat aux importations et d’anticiper la possible raréfaction des ressources en hydrocarbures de son sous-sol. Ces initiatives ont donné des résultats très significatifs puisque le Texas est devenu, hors hydraulique, le 1er Etat américain en part de renouvelables dans la production électrique. Bien sûr depuis 2005, le paysage des hydrocarbures a radicalement changé avec l’apparition du gaz et des huiles de schiste qui ont notamment fait baisser les prix de la production électrique. Malgré tout, le Texas affirme vouloir continuer de favoriser les énergies renouvelables à la fois pour prévenir l’avenir et pour maintenir son bon positionnement dans un secteur de haute technologie. Ainsi, fin 2013, la capacité installée de l’éolien a-t-elle atteint 19,7%.

Un grand succès pour l’éolien
Sur les 84 000 MW de capacité installée comprenant 550 centrales, 9 600 MW sont désormais produits par des installations éoliennes. Le potentiel éolien du Texas est particulièrement intéressant à l’ouest et au nord de son territoire. Un dénivelé de plus de 1000 mètres existe entre les plateaux de ces régions et la plaine au centre de l’Etat provoquant des couloirs venteux propices à cette industrie. C’est là que se concentre l’essentiel des installations.

JPEG - 65 ko
crédit photo : Olivier Cadet

L’autre région qui pourrait voir un développement important de centrales éoliennes est celle du golfe du Mexique dans sa partie texane également bien exposé aux vents. Le Texas ayant un incitatif particulier à développer cette zone car c’est le seul Etat à disposer de droits souverains jusqu’à 12 milles nautiques (contrairement aux autres Etats dont l’autorité ne s’étend que sur 3 milles, le reste relevant du fédéral).

La production éolienne a été multipliée par 12 entre 2002 et 2011. C’est la moitié de toute l’énergie renouvelable utilisée aux Texas, suivi par la biomasse et les biocarburants. Avec ses 10 394 MW de capacité installée, le Texas peut se targuer d’être le 6ème acteur du secteur dans le monde après la Chine, Les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Espagne et l’Inde. Par ailleurs, les projets en cours ou prévus devraient rajouter environ 12 000 MW éoliens.

La production d’origine solaire est nettement moins développée au Texas mais pourrait décoller rapidement. ERCOT estime que la production d’électricité d’origine solaire a augmenté de 700% entre 2009 et 2011 et entre 2001 et 2012 d’encore 265% passant de 36 580 MWh à 133 642 MWh. Le Texas est passé en termes de capacité installée photovoltaïque aux Etats-Unis de la 13ème à la 6ème place en deux ans. Les opérateurs estiment que le solaire étant devenu rentable sans subventions il pourrait bien rattraper l’éolien.

Un secteur des biocarburants dominé par le biodiésel
Le Texas, traditionnellement grand pourvoyeur d’énergie, n’a pas non plus voulu négliger le secteur des biocarburants. Disposant d’un secteur agricole important où le soja occupe une place prééminente, il est devenu le premier producteur de biodiésel aux Etats-Unis. C’est un marché en forte progression puisqu’en 2011 environ 4 milliards de litres ont été produits dans le pays (1,6% de la consommation nationale de diésel) dont environ 1,3 milliard au Texas. En 2013, la production a atteint 1,6 milliard provenant de 13 raffineries. Pour la production d’Ethanol en revanche le Texas ne figure qu’au 7ème rang. En 2013, ce secteur représentait 36% des renouvelables du Texas.

Abondance de projets et d’acteurs
Le secteur des énergies renouvelables au Texas compte environ 28 040 emplois répartis sur 262 entreprises ou organismes variés. Il n’est distancé que par la Californie aux Etats-Unis (53 431 emplois). L’emploi indirect est estimé à 102 000 pour 1 300 sociétés. L’investissement privé y totaliserait 1 milliard de dollars avec des prises de participation atteignant 236 millions de dollars y compris celles provenant de sociétés de capital-risque.

Les principales entreprises ayant des projets dans le secteur des énergies renouvelables au Texas sont pour le secteur éolien : TECO-Westhinghouse (construction de turbines), Molded Fiber Glass Company (pales pour éoliennes), Alstom Wind (construction de nacelles éoliennes), BP Alternative Energy, E.ON Climate & Renewables, NextEra Energy Resources, etc. ; pour le secteur solaire : Applied materials (semiconducteurs), MEMC, Duke Energy, RES America ; pour les biocarburants : Renewable Biofuels Inc, White Energy, Green Earth Fuels, Royal Dutch Shell, Element Markets et enfin une entreprise spécialisée dans la conservation d’énergie : Xtreme Power.

Deux entreprises françaises ont des projets importants au Texas dans le secteur des énergies renouvelables
 :

-  La filiale ERE d’EDF Energies Renouvelables, basée à San Diego, participe à deux projets important de production d’énergie éolienne. Celui de Spinning Spur Wind project près d’Amarillo de 161 MW est devenu opérationnel en 2012 pour un coût estimé à 190 millions de dollars.

-  ERE A commencé la construction d’un autre site Spinning Spur Wind II aussi de 161 MW qui devrait être achevée fin 2014.

-  ERE a par ailleurs 3 autres projets au Texas en cours de discussion qui lui permettra de produire 561 MW.

-  En 2012 Alstom Wind, filiale d’Alstom Power Inc., a commencé à produire des nacelles éoliennes à Amarillo dans le nord du Texas. L’usine devrait employer 275 personnes en bénéficiant d’un soutien financier local et fédéral.

Serge Krebs

Dernière modification : 08/01/2015

Haut de page