Développement de la collaboration scientifique Houston-Poitiers via des cotutelles de thèse

L’Université de Houston et l’Université de Poitiers ont signé deux accords de cotutelle de thèse le 8 décembre 2015 à la résidence consulaire.

Une collaboration initiée par le Service scientifique

Ces accords font suite à une mission en 2013 de deux chercheurs du département de génie mécanique de l’Université de Houston – les Drs Ken White et Philippe Masson – financée par le Service pour la science et la technologie et dont l’objectif était de développer les collaborations franco-américaines. Parmi les universités et les écoles d’ingénieurs françaises visitées de cette mission, l’Université de Poitiers a attiré l’attention du Dr. White. Ainsi, le Dr. White a invité le Prof. Ludovic Thilly, Vice-Président Délégué aux Relations Internationales à l’Université de Poitiers, à venir visiter l’Université de Houston. Après plusieurs séjours à Houston, les recherches effectuées dans le domaine du génie mécanique dans les deux universités se sont révélées complémentaires ce qui a abouti aux deux accords signés en décembre 2015. Les accords ont été signés en présence du Dr. Thilly, du Dr. White et du Dr. Suresh Khator, doyen associé pour les études graduées à l’Université de Houston. Les deux doctorants – Matthieu Aumand et Jean-Baptiste Giouse – et des représentants du Service scientifique à Houston y participaient également, sous l’œil bienveillant du Consul Général (cf. photo ci-après).

JPEG
De gauche à droite : Dr. Ken White, Dr. Ludovic Thilly, Surijro Seam notre Consul Général, Dr. Suresh Khator, Matthieu Aumand et Jean-Baptiste Giouse

Quelle suite à cette collaboration ?

Néanmoins la complémentarité des deux universités ne se restreint pas au domaine du génie mécanique. En effet, durant leurs différentes visites au sein de leurs universités partenaires, les chercheurs ont remarqué que d’autres domaines scientifiques tels que les matériaux, les énergies renouvelables ou les nanotechnologies pourraient également bénéficier de collaborations plus étroites. C’est pour cette raison qu’un petit groupe de chercheurs de l’Université de Houston se rendra à Poitiers pour un atelier scientifique avec leurs homologues français au premier trimestre 2016.

Dernière modification : 26/01/2016

Haut de page