Ouragan

JPEG - 115 ko

La trajectoire des ouragans n’obéit à aucune loi ; leur point d’impact sur les côtes demeure donc longtemps incertain. Le Texas fait parti de la zone à risque, les passages de Rita en 2005 et de Ike en 2008 l’ont démontré.
Depuis 1854, environ une vingtaine d’ouragans ont frappé le Texas. En 1900, un ouragan de catégorie 4 a dévasté la ville côtière de Galveston.
Le Consulat Général de France à Houston invite les visiteurs et les résidents à s’informer régulièrement pendant la période à risque comprise entre le mois de juin et l’automne.

Voici les sites suivants pourront être utilement consultés :
* National Hurricane Center

* Texas Division of Emergency Management

* City of Houston, Office of Emergency

* Harris County, Office of Homeland Security and Emergency Management

1. Qu’est ce qu’un ouragan ?


Sont désignés par le terme d’ouragan deux phénomènes météorologiques distincts, tous deux bien identifiables et tous deux très violents, mais de nature physique nettement différente :

* d’une part, l’ouragan est le nom générique attribué à un cyclone tropical dans deux régions des zones tropicales et subtropicales : ce sont d’un côté l’Atlantique nord, le golfe du Mexique, l’est du Pacifique nord et les zones côtières attenantes (dont l’archipel des Antilles), et de l’autre le sud-est de l’océan Indien — entre l’Indonésie et l’Australie — , le Pacifique sud et les zones côtières attenantes (dont la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française) ;

* d’autre part, en dehors des zones tropicales et subtropicales, l’ouragan est, au sens courant, une tempête très violente suscitant des vents dont les vitesses moyennes atteignent des valeurs de l’ordre de 120 km/h ou davantage.

En météorologie marine, on appelle ouragan tout vent repéré dans l’échelle Beaufort par des vitesses moyennes atteignant ou dépassant la force 12, soit 64 nœuds (118 km/h).

Les conditions dans lesquelles se forme d’un ouragan sont les suivantes :
* température de l’océan de 26,5°C au moins ;
* présence d’une dépression tropicale ;
* présence de rigoureux cumulus ou cumulonimbus ;
* absence ou peu de variation de la vitesse du vent avec l’altitude ;
* quantité suffisante d’humidité dans la troposphère.

Formation :

Le soleil réchauffe l’océan et l’air à sa surface. Cet air chaud et humide (au moins 26C) s’élève au-dessus de la mer et, au fur et à mesure de son élévation est remplacé à la base par de l’air plus frais. Ce double mouvement se traduit par un vent qui souffle en spirale vers le centre de la dépression. Cet air, chargé d’humidité, entraine la formation de nuages (le coeur d’un ouragan est constitué d’une grande quantité de cumulonimbus et de nimbostratus, justement les nuages qui amènent la pluie et l’orage.).

Cette zone de très forte perturbation forme une colonne. Sous la colonne, la masse d’eau chaude continue de chauffer l’air et de le rendre instable, l’ouragan ainsi formé et "alimenté".
Dès qu’il touche la terre ferme (ou qu’il se déplace sur des eaux plus froides), l’ouragan est coupé de sa source de chaleur et d’humidité (les eaux de la mer) et c’est à ce moment que son stade de dissipation débute.

Comment sont nommés les ouragans :
Longtemps avant que les météorologistes ne les rendent officiels, les prénoms étaient utilisés pour nommer les ouragans. Dans les régions de langue espagnole, les ouragans étaient nommés en l’honneur du saint du jour.

La force des ouragans se mesure sur une échelle de 1 à 5 que voici :

Catégories Mp/h Km/h Effets
Cat 1 74-95 119-153 Dégâts mineur
Cat 2 96-110 154-177 Les toits et fenêtres sont endommagés. Les dégâts survenant aux arbres et à la végétation sont importants, de nombreux arbres pouvant être déracinés. Les "mobile homes" ainsi que les pontons et les bâtiments peu solides connaissent des dégâts.
Cat 3 111-130 178-209 Les structures des bâtiments de petites tailles ou présentant des murs avec de faibles résistances peuvent être lourdement endommagées, de nombreux toits également. Les dégâts connus par la végétation sont lourds avec de très nombreux arbres déracinés, les feuillages des arbres comme des haies ont disparu ; les "mobile homes" et de nombreux signes routiers sont détruits.
Cat 4 131-155 210-249 Les dégâts connus sur les bâtiments sont encore plus importants avec de très nombreux toits endommagés. Certaines habitations, modestes ou pauvrement protégés, peuvent être partiellement ou complètement détruites. Les dégâts occasionnés aux portes et fenêtres sont considérables. Les "mobile homes" sont complètement détruits.
Cat 5 155 249 De très nombreux toits d’habitations comme ceux de bâtiments industriels sont très endommagés. Destruction complète de nombreux bâtiments utilitaires. Tous les arbres, arbustes et signaux routiers sont à terre. Très sévères dommages aux fenêtres et portes des bâtiments.


Vous entendrez parler de « HURRICANE WATCH » et de « HURRICANE WARNING ». La différence entre les deux :

* « HURRICANE WATCH » (Avertissement d’ouragan)
SIGNIFICATION : Un ouragan, soit des vents supérieurs à 74 mph (119 km/h)et/ou une montée des eaux importante et dangereuse, peut approcher de la zone déterminée dans les 36 heures qui suivent.
ACTION : Vous êtes invité à suivre l’évolution de l’ouragan par voie de presse et les recommandations des autorités. Il est vivement recommandé de faire les préparatifs nécessaires.(voir ci-après).

* « HURRICANE WARNING » (Alerte d’ouragan)
SIGNIFICATION : Un ouragan, soit des vents supérieurs à 74 mph (119 km/h) et / ou une montée des eaux importante et dangereuse, est attendu sur la zone déclarée en alerte dans les 24 heures.
ACTION : Dès l’émission de l’alerte, toutes les actions permettant de protéger la vie et la propriété doivent être prises. Si un ordre d’évacuation a été lancé, la population locale est sommée de quitter les lieux des zones évacuables déterminées par les autorités.

2. Avant un ouragan :

Préparer un kit d’évacuation pour 7 jours :

* Eau : au moins un gallon (3 litres) par jour et par personne, prévoyez un stock pour 3 à 7 jours,
* Nourriture non périssable (en conserve essentiellement), pensez aux besoins spécifiques des nourrissons et des personnes âgées ;
* Ustensiles de cuisine : un ouvre-boîte non électrique ; assiettes et couverts en plastique ; autres ustensiles de cuisine...
* Trousse de secours : produit anti-bactérien, paire de ciseaux, gazes stériles (...)
* Produits hygiéniques,
* Torche, lampe à pétrole, bougies, allumettes et réserve de piles,
* Produit anti-moustique,
* Radio portable dotée de piles neuves (en cas de coupure d’électricité, il s’agit du seul moyen d’avoir des informations),
* Argent liquide ou "travelers chèques" (les banques peuvent rester fermées ou non réapprovisionnées pendant de nombreux jours),
* Pastilles désinfectantes pour l’eau,
* Jouets, livres, jeux,
* Documents importants(assurance, dossiers médicaux, banque, sécurité sociale, passeport, etc...)
* Bidons d’essence,
* Couvertures, oreillers, etc...
* Vêtements (saisonniers, bottes, imperméable)
* Pour vos animaux (eau, nourriture, cage, laisse, muselière, carnet de vaccinations à jour, etc...)

Prévoir la catastrophe :

Vérifiez la solidité de votre habitation dans l’hypothèse d’une inondation, de vents forts ou de raz-de-marée,

Préparez la protection de vos fenêtres et de vos portes (y compris celle du garage) par des volets en bois ou en métal,

Elaguez les arbres proches de votre maison,

Localisez les pièces les plus sûres.

Localiser les points d’évacuation (Liste de "shelters") Attention : Tous les "shelters" n’acceptent pas les animaux domestiques. Pour plus d’informations concernant les préparatifs relatifs aux animaux, visitez le site Internet de l’association "Humane Society" »

Enregistrement en ligne pour une demande d’évacuation par la ville de Houston pour des personnes ayant des problèmes physiques ou par téléphone au 211.

Savoir si vous habitez dans une zone inondable.
Vous pouvez aussi consulter le guide "Hurricane and disaster preparedness guide".

3. À l’approche d’un ouragan

* Ecoutez les informations

* Radio : KTRH 740 AM

* TV : chaînes locales, Weather Channel

* Internet : La rubrique "Contacts en cas d’urgence" ci-dessous vous indique les principaux sites mettant en ligne des informations mises à jour.
Si vous êtes enregistrés au consulat et avez donné votre adresse électronique, vous recevrez un message de vos chefs d’ilots.

Nous vous encourageons à consulter le site suivant pour connaitre la vitesse des vents et l’importance des dommages qui pourraient survenir dans les prochaines heures dans votre zip code. Les zones à évacuer seront également signalées en tant voulu. Merci de cliquer ici.

JPEG - 86.4 ko
HURRICANE EVACUATION

a. Préparer un kit d’évacuation pour 7 jours :

Listé ci-dessus.

b. Si vous n’êtes pas dans une zone d’évacuation, restez chez vous ou dans votre hôtel.

Rentrez les objets susceptibles de s’envoler (mobilier de jardin, pots de fleurs et tout objet susceptible d’être emporté par un vent fort) ; mettez vos documents, objets de valeurs et vêtements dans des sacs étanches, si possible en hauteur. Installez vos volets. Si vous évacuez, emportez vos documents.

Enfermez les animaux domestiques ou évacuez en leur compagnie.

Faites des réserves d’eau, remplissez bouteilles d’eau vides, lavabo et baignoire.

Faîtes le plein d’essence de vos véhicules et mettez les à l’abri.

Préparez un "kit d’évacuation", voir liste ci-dessus.

Réglez votre réfrigérateur au plus froid. Congelez des bouteilles d’eau qui pourront servir plus tard à maintenir la nourriture au frais s’il n’y a plus d’électricité.

Si vous avez un bateau de petite taille, rentrez-le dans un garage. S’il est trop grand, amarrez le solidement.

Retirez de l’argent.

c. Si vous devez évacuer :

Selon la force des vents ou les marées, les autorités conseillent l’évacuation de certaines zones, les risques d’inondation étant très élevés. Si vous habitez dans un "mobile home", l’évacuation est systématique.

Conformez-vous aux instructions émises par les services officiels de la sécurité civile ou de la police. N’écoutez pas les rumeurs, reportez-vous aux annonces officielles.

Prévoyez à l’avance où vous irez (amis, hôtels) et la route que vous emprunterez.

Ne partez pas à la dernière minute car vous risqueriez de vous trouver bloqué à cause de la circulation ou des premières inondations.

Verrouillez votre maison, coupez l’eau, le gaz et l’électricité.

Emportez votre "kit d’évacuation".

Portez des chaussures fermées et des vêtements qui vous protégerons des coupures dues aux débris.

Vous pouvez consulter le plan d’évacuation de la ville sur notre site.

4. Pendant l’ouragan

Si vous n’avez pas quitté votre domicile : ne sortez pas, restez à l’abri, loin des fenêtres, dans la pièce la plus sûre qui est celle ne disposant pas de fenêtre (salle de bain, placard de grande taille, couloirs, etc...).

Ecoutez la radio ( 740 AM ) pour connaître la progression de l’ouragan. Attention au passage de l’oeil qui peut être une période anormalement calme (le vent et la pluie peuvent cesser pendant quelques minutes ou plus d’une heure). Le cyclone n’est pas fini, les vents violents soufflant d’une direction opposée vont reprendre. Restez surtout bien à l’intérieur jusqu’à ce que vous soyez sûr qu’il soit passé.

Si la maison commence à donner des signes de faiblesse, protégez-vous avec des matelas, couvertures ou tapis. Accrochez-vous à des point solides comme les conduites d’eau ou abritez-vous sous une table ou un lit.

5. Après l’ouragan

Restez à l’écoute de la radio pour suivre les communiqués officiels.

Ne vous approchez pas des fils tombés à terre, des bâtiments et des arbres endommagés, ni des cours d’eau.

N’utilisez votre téléphone qu’en cas d’urgence.

Ne composez le 911 qu’en cas de grand péril.
Traitez l’eau du robinet.

Si vous avez été évacué, ne rentrez chez vous que sur l’avis des autorités compétentes.

Utilisez les routes recommandées. Evitez les déplacements.

6. Écoutez RFI :

Une convention de partenariat entre le ministère des Affaires étrangères et européennes et Radio France Internationale (RFI) a été signée afin de favoriser l’information des Français à l’étranger avant, pendant et après une crise (accidents, sinistres, catastrophes naturelles, attentats, crises politiques...).

Ce partenariat se traduira concrètement par la possibilité pour le ministère des Affaires étrangères et européennes de diffuser, par l’intermédiaire du réseau de RFI à l’étranger, des messages d’information et d’alerte à l’attention des ressortissants français.
Il s’agira plus spécifiquement :

* Avant la crise, de sensibiliser nos compatriotes aux questions de sécurité et de les informer sur les risques et les mesures de prévention et de protection à appliquer, et notamment de diffuser des consignes de sécurité,
_
* Pendant la crise, de diffuser des informations pour établir un lien entre les autorités de l’Etat et les Français de l’étranger et de relayer les consignes de sécurité telles que les points de situation locaux de sécurité et les mesures prises par les administrations,

* Enfin, après la crise, d’informer la population concernée pour faciliter un retour à une situation normale et notamment offrir des précisions sur les démarches administratives, la délivrance de laissez-passer, l’aide financière d’urgence et les numéros des cellules de soutien psychologique.

Voici les Fréquences pour :

- Houston : Fréquence 880 AM
(Emétteur KJOJ)
- Dallas : Fréquence 1230 AM
(Emetteur KQUE)

Dernière modification : 26/05/2015

Haut de page